Thomas Prospert
Lauréat 2013
Thomas Prospert

A la base, Thomas Prospert voulait devenir architecte. « J’ai toujours été un fan d’architecture et j’ai toujours aimé les mathématiques, la chimie et la physique. Je pensais pouvoir combiner mes matières préférées avec des études en architecture », raconte-il.  En se renseignant après le bac, il est tombé sur la profession d’ingénieur civil. « C’est très polyvalent », explique-t-il. Il a fait des études à Zurich et à Londres, où il est retourné après un séjour à New York. « La City a besoin d’ingénieurs et pas exclusivement dans la finance », dit-il. Il n’a jamais regretté son choix. « J’étais agréablement surpris par les nombreuses possibilités ». En tant que « structural engineer », il participe aujourd’hui à la réalisation de gratte-ciels et travaille parallèlement en tant que consultant pour des propriétaires de grandes infrastructures.

C’est sa cousine qui a attiré son attention sur le « Prix d’excellence ». Elle avait participé l’année d’avant. « C’est formidable », se souvient-il. Pour lui, c’est important de promouvoir le domaine de l’ingénierie, notamment au Luxembourg où la profession et ses débouchés sont souvent méconnus. « La profession a besoin d’un tel soutien. D’autres domaines en ont également. » Personnellement, il voit le prix comme une reconnaissance pour un bon mémoire. « Je crois que tous les gagnants sont  fiers d’avoir gagné », dit-il. « Je n’ai pas spécialement dépensé l’argent, mais je l’ai mis de côté. Les ingénieurs n’aiment pas le risque », sourit-il.